Rendez-vous en terre inconnue !

Bois de Vincennes - Jachère

Une forêt primaire, digne de certaines zones reculées du globe, dans Paris ! La nouvelle est surprenante et pourtant bien réelle. En 1999, la « tempête du siècle » frappe la France. Toitures arrachées, édifices endommagés, les dégâts matériels sont considérables. Le désastre naturel pire encore. Pour le seul bois de Vincennes, le plus grand espace vert de la région parisienne, plus de 70.000 arbres sont arrachés du sol. Le traumatisme est profond pour les forestiers comme pour les habitués du bois.

Une décision est prise. Certaines parcelles dévastées du bois sont interdites au public. Sur les mille hectares de forêt, cinq hectares sont clôturés et préservés. Une expérience à petite échelle aux conclusions de taille. Au cours des quinze années où la nature a régné en seul maître sur ces zones, la biodiversité s’y est développée de manière exceptionnelle.

Aujourd’hui encore, les arbres arrachés par la tempête sont au sol. D’autres ont repoussé. De nouvelles espèces sont revenues et y ont recréé leur écosystème. Un grand enseignement pour l’homme. Pour protéger le bois, rien ne vaut le cycle naturel des choses. La nature est grande. Et si ces zones témoins ne vous paraissent pas très esthétiques – c’est le cas –, dites-vous qu’elles sont, en revanche, très riches en termes écologiques.

Là est la belle histoire d’un bois de Vincennes dévasté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>